Lieu d’aisance

Il y a plus noble comme thème, il faut bien l’admettre.

Et pourtant, y-a-t’il un endroit autre que celui-ci dont a autant l’impression d’avoir exploré tous les détails, que l’on a l’impression de connaître encore mieux que sa poche et sur lequel il est aussi difficile de tenter de poser un autre regard?

Je ne crois pas. Sauf, peut-être ma chambre à coucher et mon bureau. Des lieux où je passe encore plus de temps, mais rarement en y faisant – comme ici – rien de notable.

Si ce n’est ce pourquoi on s’y attarde…

Retour en bus

Profiter d’un moment d’ennui. Exploiter ces instants où l’on a pas d’autre option que d’attendre d’avoir atteint son but. Ne pas céder à la tentation généralisée de l’écran et se concentrer plutôt sur ce qui nous entoure, ce qui s’offre à nous, ces instants qui ne demandent qu’à être saisis et ces vies qui se croisent.

Nouvel exercice avec une contrainte imposée. Capter ce que je peux depuis mon siège, sans en changer. Le tout avec une seule focale, fixe. En l’occurrence ce très cher 35/1.4